Français

Monde sans Guerres et sans Violence

Organisation internationale humaniste - Site web officiel

Marche Populaire des Indignés

Marche Populaire des Indignés

Le 15-M prend les « routes » après avoir pris les « places » et les « quartiers »

Une grande marche composée de 8 colonnes atteindra Madrid le 23 juillet. Les Marches, parties de tous les points cardinaux du pays, vont prendre 30 jours. Une autre marche a lieu dans les Îles Canaries.

Nous sommes face à un nouveau défi de la part du 15-M qui ne cesse jamais de surprendre par sa créativité. Il a débuté en prenant les places, pour ensuite s’étendre aux quartiers et aux villes et maintenant il va Marcher – à pied – sur les routes du pays. Environ 200 activistes du 15-M ont commencé la Marche Populaire des Indignés (MPI) avec l’objectif de faire connaître directement leurs propositions, leurs assemblées et leurs expériences. Ces marches marathoniennes vont leur faire parcourir des centaines de villes durant un mois. Certains jours ils auront à parcourir plus de 30 km, avec une moyenne de 22 km par jour.

8 routes recouvrant toute la géographie

La MPI a débuté sur la route Est partant de Valence le 19 juin dernier, et dans les jours qui ont suivi, les autres marches ont commencé : celle du Nord-Est en provenance de Barcelone, celle du Nord partie de Navarre-Pays Basque, celle du Sud depuis Cadix, celle du Nord-Ouest depuis Saint-Jacques de Compostelle et différentes villes de Galice et des Asturies, celle du Sud-Est depuis Murcie et celle de l’Ouest depuis l’Estrémadure. La distance à parcourir pour chaque marche varie de 450 à 700 km. L’ensemble des marches principales et secondaires représentent plus de 5000 km à parcourir sur les routes du pays.

Assemblées dans les villages

En arrivant dans les villages, des assemblées sont réalisées avec les habitants du lieu pour échanger des expériences, recueillir les nécessités et resserrer les liens, afin de continuer à amplifier ce grand mouvement qui est en train de s’éveiller. Un modèle « d’Assemblée du chemin » a été mis au point pour faciliter l’apprentissage de cette forme caractéristique d’organisa-tion et de communication avec un grand nombre de personnes. Sur le parcours on va recueillir des images, des idées, des écrits, des chansons, des expériences et des amis, beaucoup d’amis seront réunis.

Les revendications de la MPI

Entre autres revendications, la MPI condamne le « Pacte de l’euro » qui sera prochainement signé en Europe, parce qu’il représente la consolidation du modèle dans lequel les citoyens paient pour les abus des spéculateurs...

Quel est le sens de la MPI et quelles conséquences peut-elle avoir ?

La MPI peut servir à consolider la relation entre les diverses assemblées créées à la suite de l’extension du 15-M dans les quartiers et les villages, en plus d’exercer une coordination nécessaire dans une action commune au niveau national.

Cette Marche ne doit pas être interprétée comme une simplification de la protestation, mais plutôt comme une extension de celle-ci : disséminer l’action du 15-M en créant de nouvelles assemblées, apprendre d’autres expériences collectives de résistance et de lutte, se connecter et créer des réseaux.
La MPI pourrait représenter une nouvelle étape dans le développement du 15-M comme mouvement d’action et de mobilisation. Dans son processus vertigineux, qui date d’à peine un mois et demi, il a produit quelques mobilisations qui entreront dans l’histoire. Il faut souligner que ces mobilisations ont eu lieu sans le soutien des médias.

Les sondages d’opinion publiés dans divers média montrent que le 15-M continue à bénéficier d’un degré élevé de soutien populaire. Si ceci se maintient, il se peut que le 23 juillet il y ait une mobilisation semblable ou encore plus grande que celle du 19 juin. Dans ce cas le processus du 15-M pourrait exploser et même contaminer et inspirer des groupes dans d’autres pays, notamment autour de la Méditerranée, ou bien partout où existent des situations semblables.

La forme particulière de la #spanishrevolution avec ce style qui combine les assemblées avec une méthode, avec l’action permanente, pacifique et non violente, sans leader, avec des fonctions tournantes, etc. Cette combinaison, avec beaucoup de travail appliqué avec des touches d’inspiration, finit par donner une efficacité et une simplicité facilement imitables, exportables et reproductibles par ceux qui sont dans la même fréquence, dans cette «nouvelle sensibilité».

Par contre le phénomène du 15-M est incompréhensible, insaisissable et imprévisible par ceux qui le regardent avec une vieille mentalité, avec des valeurs périmées. Ce sont ceux qui demandent «où est l’argent», ou le parti, ou le leader dans l’ombre qui fait bouger ces jeunes. Ceci arrive parce que ceux qui pensent de cette manière n’ont jamais eu d’expérience semblable et sont incapables de comprendre que toute une génération est en train de se réveiller. Une génération qui prend conscience de sa propre existence, de sa capacité, de ses possibilités, et qui a perdu la crainte du pouvoir parce qu’elle a découvert que son avenir est entre ses propres mains, qu’elle peut et doit le construire. Ils se sont « dévoilés », le voile qui les empêchait de voir cette possibilité est tombé, un voile derrière lequel sont cachés ceux qui les accusent d’être paresseux, violents, indifférents, excessivement protégés, etc.

Si le 15-M passe le test des Marches sur Madrid en juillet, il sera en conditions de relever d’autres défis plus grands, vis à vis des élections générales et, pourquoi pas, d’inspirer d’autres manifestations et des actions communes à l’échelle européenne…

Comments